0
clear
Plogging la nouvelle tendance des joggeurs et des promeneurs

Depuis des années, je ramasse les déchets partout où je vais. Dans les parcs et jardins, à la plage et désormais dans la rue où j’habite. J’ai toujours eu un pincement au cœur de voir tout ce qu’on pourrait recycler qui est jeté partout sans être trié, et qui finit par polluer la nature. Au début, j’essayais de faire cela discrètement mais avec le temps je me suis décomplexé à le faire même si j’imagine que les personnes qui m’observent pensent que je suis un hurluberlu. À Nice, les habitants peinent à mettre les emballages dans la poubelle jaune et une grande partie finit dans la poubelle normale. Malheureusement, les personnes qui sortent et rentrent les poubelles n’ont ni le temps ni l’envie probablement de trier pour celles et ceux qui ne prennent pas la peine de le faire. Pourtant c'est simple, on ne leur demande pas la lune car tous les emballages se mélangent et il ne s’agit que de pré-trier puisque tout est trié à nouveau dans les centres de recyclage. Mais il semblerait qu'il faille beaucoup de courage pour trier. Dans mon immeuble, on peut trouver tous les jours des bouteilles et bocaux en verre dans la poubelle normale même si un conteneur pour verre se trouve à 20 secondes de l'entrée. A ses côtés un second conteneur pour les journaux et magazines mais quand bien même le papier ne trouve pas toujours son chemin jusqu’au conteneur. Entre 60 et 70% des habitants de mon immeuble jettent tous leurs journaux et magazines sans les trier...

Je peux alors dire que je me sentais un peu seul au monde en ramassant dehors du plastique, du papier et des bouteilles. Mais à ma plus grande surprise et pour mon plus grand bonheur, je ne suis plus seul dorénavant ! Une nouvelle tendance se démocratise et commence à se faire connaître : le plogging, une contraction de plocka, verbe suédois signifiant ramasser avec jogging. L’idée est effectivement suédoise, qui consiste à ramasser des déchets en courant. Le but est de faire du bien à l’environnement en même temps que le corps travaille. Désormais, il est courant de voir à Stockholm des joggeurs courir avec des sacs plastiques à la main, tout comme à Reykjavik et dans bien d'autres villes nordiques.

En France, l’idée fait son chemin comme le montrent les groupes Eco run team qui se sont créés un peu partout dans l'Hexagone et ramassent tous les objets indésirables avec beaucoup de détermination. Aujourd’hui les groupes de « plogging » existent principalement à Paris, à Marseille pour ne citer que deux villes. Même à Nice ,un groupe s’est formé dans le quartier du port jusqu'à Garibaldi, signe incontestable du caractère durable de cette nouvelle tendance conciliant avec intelligence éthique et santé. 

Partager ce contenu

Please wait...